Le Christ vert de Paul Gauguin

 


Il a toujours dessiné, beaucoup dessiné.

Il en a fait le tour et le pire y est peut-être aussi.


Entre illusions et reproductions, les histoires recommencent.



1993 


Cher Monsieur

j’ai eu votre adresse par la Galerie Fac-Simile et je pense que vous ne serez pas étonné par ma lettre.

C’est en arrivant début Mars à Venise, ou je étais allé pour dessiner des ombres au ready made de l’expo Marcel Duchamp - que les gens du Palazzo Grassi m’ont parlé d’une exposition à Milan où il était question de moi et de mon travail.

J’ai été très surpris. J’aurais bien voulu voir cela, mais mon travail au Palazzo a empêché cette visite.

Depuis, j’ai su que vous aviez fait des grandes peinture d’apres les scènes illustrées dans mon petit livre sur Duchamp.

Ce qui m’étonne c’est que vous n’avez pas essayé de me joindre quand vous avez décidé de faire cette série, et je vous avoue que sur le moment je n’étais pas très content. Je reste avec la curiosité de voir ce que vous avez fait d’après ces petites images.


2002 


Caro Andrè Raffary

Je vous prie de bien vouloir m’excuser si, cette fois encore, comme en 1993 à Milan, je n’ai pas réussi à vous prévenir à temps à propos de cette exposition. Je suis désolé que vous en ayez été informé par une publication sur Art Press.

Comme vous l’avez vu dans l’exposition, le travaille a continué avec une deuxième série de peintures, puis par une série de camées. Peinture et reproduction sont deux objets de fascination et d’obsession que j’aime confronter de toute les façons possibles. Ces camées ont été réalisés à Torre del Greco. J’ai montré ces camées à la Bibliothèque municipale de Lyon, mais avant ça et secrètement, je les avais laissés en exposition dans une bijouterie de Taormina.

Yannick m'a dit que vous avez fait une 14éme image et qu'elle n’est pas dans le livre. Si vous êtes d’accord, en vous demandant votre autorisation, j’amerais conclure ce cycle en reproduisant et réinterprétant cette dernière image. Donnez-moi votre avis.


Dear…

Yes, I was surprised to discover your show by the Art Press Magazine, as I was surprised to discover by myself your previous project nine years ago!

I'm not exactly unknown in my country but I don't want to discuss about that today. Of course I have no regrets to have been in Limoges and have seen your work.

Concerning my gouache “ Chez Arenberg”, I’m very sorry to inform you that the american collector, who commissioned the work, that I especially made for him, he doesn't accept any copie of the gouache, except by me of course!

On the other hand, I’m interested by your boxes with the cameos. They are very nice.

Considering my important part in your work about Duchamp - I saw in Limoges 26 large paintings and 4 cameos boxes - you can understand my desire to ask you something.

A kind of gift if you prefere and that gift it's: one box.

ps. I wrote in english because I remember that you don’t understand french. 


2008 

A night in Saint-Briec; a wrong cameo; le Christ vert de Paul Gauguin.


2014 

Est-ce que l'histoire n'est pas encore finie?